Retrouvez toute l'information économique de proximité

LA RÉGION ET LES ORGANISATIONS PATRONALES VEULENT SAUVER LE 1er MAI DES FLEURISTES

Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, Georges Darthevel, Président de l’U2P des Pays de la Loire, Olivier Morin, Président de la CPME des Pays de la Loire et Samuel Tual, président du MEDEF des Pays de la Loire s’associent d’une seule voix pour sauvegarder la fête et la vente du muguet de tous les fleuristes pour le rendez-vous traditionnel du 1er Mai, à grande valeur symbolique, pour tous.

Avec le plus faible taux de contamination au Covid19 (1,9 % de la population), notre région est à ce jour la région française qui accuse néanmoins le même taux de baisse d’activité (-36 %) que la moyenne nationale depuis le 17 mars dernier. Nous souhaitons que les mesures de déconfinement fassent preuve de “différenciation”.

Même si la décision de confiner le pays était la meilleure mesure à prendre, la date de sortie annoncée au 11 mai nous paraît tardive et fait courir un grand risque de crise sanitaire encore plus grand à la population ligérienne, sans parler des conséquences économiques que nous n’arrivons pas à mesurer à ce jour.

Notre région est, d’autre part, la première productrice de muguet de France et cette production périssable est traditionnellement vendue à l’occasion de la seule fête du 1er mai. Nous avons à de nombreuses reprises sollicité le Préfet pour obtenir une dérogation permettant aux fleuristes de notre région d’ouvrir le 1er mai, sans succès à ce jour.

Partant du principe que « l’Homme ne vit pas seulement de pain » comme le disait Edgar Morin, qu’il ne nous paraît pas plus dangereux d’acheter un brin de muguet que d’acheter son pain chez le boulanger, que la plupart des jardineries sont rouvertes depuis début avril, l’interdiction d’ouverture des fleuristes le 1er mai sera perçue comme un rendez-vous manqué.

Nous savons pouvoir compter sur la capacité des fleuristes à envisager une reprise de leur activité de façon responsable en mettant en place les dispositions nécessaires pour le respect des gestes barrières.

Ayant conscience du faible enjeu de cette demande au niveau national, une ouverture anticipée au 1er mai des fleuristes de notre territoire aura une portée importante pour nos maraîchers et sera symbolique pour les ligériennes et les ligériens en apportant un peu d‘humanité dans cette période difficile pour toute la population

Les commentaires sont fermés.