Retrouvez toute l'information économique de proximité

BLABLACAR : LE MESSAGE DE SON FONDATEUR

“Notre communauté a fait preuve d’une fraternité exceptionnelle au fil des années, partageant des trajets et réduisant le nombre de sièges vides sur la route. Cependant, dans le contexte actuel et la nécessité de “distanciation sociale”, covoiturer n’est pas recommandé”, confie Nicolas Brusson, co-fondateur et directeur général de BlaBlaCar.

Mais la liberté étant aussi au coeur du covoiturage, le site ne sent pas en droit de fermer la plateforme. “Elle appartient en réalité à nos membres, qui en sont le moteur. BlaBlaCar et BlaBlaLines resteront donc ouverts pour permettre à ceux qui ont absolument besoin de se déplacer de le faire. Toutefois, nous vous demandons de respecter les recommandations officielles afin de vous protéger et de protéger les autres : ne vous déplacez que si c’est absolument nécessaire, selon les critères établis par le gouvernement. Les passagers qui doivent annuler leur déplacement peuvent le faire gratuitement.”

Les équipes BlaBlaCar, BlaBlaBus et BlaBlaLines travaillent aujourd’hui au quotidien pour faire de leur service une réalité pour leurs 90 millions de membres. “Ils continueront de le faire, même en ces temps difficiles, en travaillant depuis chez eux à partir de cette semaine.  Plus que jamais, nous devons nous montrer solidaires, et nous soutenir les uns les autres en cette période exceptionnelle. Aujourd’hui, notre appel ne consiste pas à partager vos places libres et à aider d’autres membres à voyager. C’est un appel à la solidarité différent, qui vous encourage à rester chez vous afin de prendre soin de vous et des autres.”

A partir d’aujourd’hui et suivant les recommandations des gouvernements européens d’éviter tout déplacement non essentiel, le site doit suspendre jusqu’à nouvel ordre toutes les lignes BlaBlaBus en France et en Europe. “Nous rembourserons chaque passager qui ne pourra pas voyager”, précise le co-fondateur.

Les commentaires sont fermés.